Personnalités pour mener le dialogue : Djamila Bouhired ne participera pas

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La proposition du forum pour le changement qui vient de rendre public une liste de treize personnalités nationales devant mener le dialogue et la médiation en vue d’une sortie de crise démarre mal. Un des noms cité par le président du Forum, Abderrahmane Arar, comme étant une partie prenante de cette démarche vient de se démarquer.

Il s’agit de la moudjahida Djamila Bouhired qui vient de rendre public un communiqué pour démentir sa participation au panel des 13 personnalités citées. « J’ai appris avec stupéfaction que mon nom figurait sur une liste de personnes, chargées d’organiser un dialogue entre le pouvoir et le mouvement populaire. Personne n’a demandé mon avis et je n’ai donné mon accord à personne ; je ne peux faire partie d’un groupe de personnes, dont certaines ont servi le pouvoir », précise-t-elle.

Djamila Bouhired justifie aussi son refus de prendre par à cette initiative par la multiplication des détentions pour des délits d’opinion par ce même pouvoir qui appel au dialogue. « Alors que des patriotes sont jetés en prison pour délit d’opinion, dont un officier de l’ALN, le frère Lakhdar Bouregaâ, il ne peut y avoir de dialogue avec ceux qui nous menacent et nous accusent de trahison. Je réaffirme ma solidarité avec le peuple en lutte pour son émancipation citoyenne, dans la liberté, la dignité et la démocratie », explique-t-elle.

Ce matin, le Forum civil pour le changement a dévoilé, rappelons-le, une liste de 13 personnalités susceptibles de chapeauter l’initiative de médiation et de dialogue. La liste est composée de deux anciens chefs de gouvernement, Mouloud Hamrouche et Mokdad Sifi, de l’ancien président de l’APN, Karim Younès et de l’ex-ministre et candidat à l’élection présidentielle de 1999 Ahmed Taleb Ibrahimi.

Il y a aussi les noms de la moudjahida Djamila Bouhired, la constitutionnaliste Fatiha Benabou, le sociologue Nacer Djabi, l’avocat Mustapha Bouchachi ainsi que plusieurs intellectuels et acteurs de la société civile que sont Islam Benattia, Lyes Merabet, Nafissa Lahrèche, Smaïl Lalmas et Aïcha Zenaï.

Certaines des personnalités citées ont confirmé officiellement le contact avec le Forum, dont Karim Younes, Mustapha Bouchachi, Fatiha Benabou et Nacer Djabi. Selon Abderrahmane Arar « les critères retenus pour le choix de ces personnalités sont: avoir un prolongement avec le Hirak, être accepté par la population et le pouvoir, ne pas être impliqué dans les affaires de corruption, ne pas être lié au régime de Bouteflika et n’avoir aucune ambition politique ».

 Massinissa Ikhlef

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :