Ses avocats indignés : nouveau rejet de la demande de libération de Lakhdar Bouregaâ

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le pouvoir n’est pas prêt de mettre en œuvre des mesures d’apaisement. Au contraire, la décision de maintenir les détenus en prison se précise. Au lendemain du discours du chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah, la justice a rejeté une nouvelle demande de liberté provisoire du moudjahid et commandant de la wilaya IV historique, Lakhdar Bouregaâ.

«Nous informons l’opinion publique que le juge d’instruction près le tribunal de Bir Mourad Rais a rejeté la demande de liberté provisoire introduite par le collectif des avocats pour le changement et la dignité au profit de Mr Lakhdar Bouregaâ le 17 juillet 2019 », annonce le collectif d’avocat dans un communiqué rendu public, cet après-midi.

Selon la même source, cette demande « a été introduite pour des raisons de santé appuyée par un dossier médical ». « Le collectif des avocats exprime son indignation  devant ce déni qui confirme encore une fois que la justice en Algérie obéit à autre chose que la loi », dénonce le collectif composé des avocats, Halit Saïd, Smail Nabila, Bouallag Baderdine, Benissad Noureddine et  Rahmoun Aissa.

Massinissa Ikhlef

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :