Soumis à une procédure judiciaire inédite en Algérie, l’avocat Salah Dabouz saisit les instances onusiennes

Suite à l’acharnement judiciaire sans précédent qu’il subit depuis 03 mois,  l’avocat des droits de l’homme Salah Dabouz décide de saisir Michel Forst, le rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des défenseurs des droits de l’homme.

« Suite au contrôle judiciaire que les autorités judiciaires de Ghardaia me font subir 3 fois par semaine depuis le 8 avril 2019, et à 600 km de chez moi, une mesure jamais décidé en Algérie , dans le même dossier qui a vue Dr Kameleddine Fekhar mourir en prison le 28 mai 2019, et vue que cette mesure me met dans l’incapacité d’exercer mes fonctions d’avocat et de défenseur des droits humains, j’ai officiellement saisis mon ami Michel Forst, le Rapporteur spécial sur la situation des défenseurs des droits de l’homme, pour prendre en charge ma situation », écrit l’avocat Salah Dabouz sur sa page Facebook ce lundi matin.

Nadia Mehir

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :