BEJAIA: Grande mobilisation au lendemain de l’Aid

 

Encore un autre exploit réalisé par la très active communauté universitaire de Bejaia. Le collectif des Enseignants et ATS ne s’est pas laissé influencé par la fête de l’Aid. Il refuse catégoriquement toute sorte de trêve dans ce processus révolutionnaire menant vers une rupture radicale avec le système en place.

Pour ce 25ème mardi de la révolution citoyenne, c’est sous le signe d’un hommage à Hadj Brahim Aouf codétenu du regretté Kameldine Fekhar que les enseignants et travailleurs de l’Université ont décidé de maintenir la mobilisation hebdomadaire. En vacances à Bejaia, l’ex détenu a exprimé son vœux de marcher avec cette corporation qui a gagné le respect de tous les Algériens pour avoir ouvert l’Université à la société civile pour un débat sans aucune exclusion.

Comme d’habitude, les marcheurs se sont donnés rendez vous devant le portail du campus Targa ouzemmour à 10h et rejoints par les citoyens à 10h30 au niveau de la maison de la culture Taous Amrouche. Pour un lendemain de l’Aid, la mobilisation était des plus importantes. Étudiants, enseignants et travailleurs auxquels s’est joint un nombre considérable de citoyens ont scandés des slogans hostiles au pouvoir en général et au chef d’état-major en particulier.

Les marcheurs se sont dispersés au niveau de la place Said Mekbel, dans le calme, en se donnant rendez vous vendredi prochain pour une énième mobilisation citoyenne.

Moussa Nait Amara

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :