Bouira : la mobilisation maintenue, le Panel du dialogue et la justice dénoncés

C’est un 27éme vendredi toujours assez chaud par rapport à la saison mais qui n’a pas empêché les citoyens de la région de Bouira de sortir en masse pour exprimer encore une fois leur refus de voir l’Algérie gérée par les symboles d’un système qui a sévi depuis 57 ans.

Ce même système qui a mis le pays dans une impasse historique et qui ruse et louvoie avec la volonté populaire qui exige son départ depuis le 22 février. Un régime honni par le peuple qui, resté uni et pacifique malgré les nombreuses provocations du pouvoir, tient bon après plus de 06 mois de manifestation.

Dans la procession, on peut remarquer, depuis plusieurs vendredis, la présence au milieu des jeunes et des femmes de la révolution du sourire, des émigrés en vacances qui participent à la manifestation.

Les nouveaux slogans apparus aujourd’hui concernent particulièrement les membres du Panel de Dialogue et Médiation. Ces derniers jurent par tous les saints qu’ils sont indépendants du pouvoir mais c’est pour tout de suite être démentis par leur abandon des préalables énoncés eux-mêmes et leur revirement par rapport à leur refus au début de faire participer les Partis de l’ex alliance présidentielle à leur « dialogue ».

La preuve, s’il en fallait une autre, que les dialoguistes travaillent sous la dictée. Et cela n’a pas échappé aux manifestants qui ont révoqué « la justice aux ordres qui emprisonnent nos enfants» et dénoncé, « les voleurs et les valets » (serraqin wa chiyatin.) Les marcheurs ont jeté « à la poubelle » pêle-mêle les membres du Panel, Karim Younes, le RND et le FLN.

Quant au système, cible de toutes les actions de la révolution depuis le 22 février, même s’il s’accroche encore au pouvoir par divers mensonges, manœuvres malsaines et manipulations, le peuple reste accroché à son départ quitte à passer à des actions plus radicales.

Slimane Chabane

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :