Bouira : plus de 320 écoles en état de délabrement

La rentrée scolaire 2019/2020 approche à grands pas mais la réfection des salles de classes est renvoyée aux calendes grecques.

A Bouira, il a été recensé plus de 320 écoles où les élèves ne pourront pas étudier au vu de l’état de délabrement avancé des salles de cours. Ces dernières se trouvent dans un état de dégradation telle qu’il sera impossible de les utiliser. Or, les autorités locales n’ont pas encore bougé le petit doigt en vue d’assurer aux potaches une rentrée scolaire tout au moins normale.

Et pour cause, les responsables locaux en sont encore au stade de recensement des salles de classes à retaper alors que leur état exige beaucoup plus que du replâtrage.

Certaines autorités locales, municipales notamment, sont occupées à préparer les présidentielles qui n’arrivent pas à pointer du nez ni à se tenir tellement les populations les rejettent.

En septembre prochain, des élèves n’auront pas droit à une place pédagogique digne de ce nom comme tout le monde mais vont devoir se serrer avec leurs camarades parce qu’on n’a pas pris au sérieux la surcharge des classes et leur réparation.

A At Laaziz, commune située à une dizaine de kilomètres au nord de la ville de Bouira, des parents d’élèves menacent déjà, comme ils l’ont fait l’année passée, de ne pas envoyer leurs enfants à l’école Larbi Said du chef-lieu. « C’est tout sauf une infrastructure pédagogique » nous ont affirmé les parents d’élèves.

Slimane Chabane

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :