- Advertisement -

Diffamés, les étudiants venus de plusieurs universités du pays déposeront plainte contre la presse

Les étudiants Algériens venus de plusieurs universités du pays qui ont investi le siège du panel ce samedi pour exprimer le refus d’être représentés par le syndicat islamiste UGEL ont décidé de déposer plainte contre la presse qui les présente comme activistes de RAJ.

Les étudiants se sentent diffamés et expriment sur une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux leur colère. « Une certaine presse acquise aux thèses du pouvoir nous présentent à l’opinion publique comme étant militants du RAJ sans donner la moindre preuve. Nous ne sommes qu’étudiants. Par respect à la charte morale adoptée au début du mouvement qui nous interdit d’exprimer aucune position partisane ou idéologique, nous nous retreints à porter seulement les revendications populaires. Cette presse qui nous accuse des fois d’être du MAK, d’autres fois de RAJ vont répondre de leurs mensonges devant les tribunaux. Et c’est une occasion en or pour tester l’indépendance de cette justice et son intégrité », déclare un des étudiants sous les applaudissements approbateurs de ses camarades venus de plusieurs universités du pays.

Arezki Lounis

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: