- Advertisement -

Education nationale, la rentrée s’annonce tumultueuse

La rentrée scolaire 2019/2020 n’augure rien de bon cette année. Les parents sont débordés, les enseignants mécontents et les élèves ne savent plus à « quel livre » se vouer.

En plus de la liste des fournitures scolaires que les parents doivent acquérir pour leur progéniture, il y a les vêtements de la rentrée scolaire auxquels les potiches tiennent absolument. Mais comme les familles viennent de sortir de l’Aïd avec toutes les dépenses que cela suppose, ce n’est pas évident de satisfaire les caprices de petits et des moins petits.

Nous écrivions dans ces colonnes le 07 août dernier qu’au niveau de la wilaya de Bouira, « plus de 320 écoles (sont) dans un état de délabrement.» Au train où vont les réfections, alors que des travaux ont été lancés au niveau de certaines écoles, il n’est pas évident que ces établissements soient prêts pour la rentrée du 04 septembre prochain. Or, des parents d’élèves menacent de boycotter la rentrée si leurs enfants devaient étudier dans les mêmes conditions que l’année passée. Ceci pour les infrastructures d’accueil.

Pour les documents pédagogiques, les problèmes ne manquent pas. En plus des erreurs relevées dans certains manuels (langue arabe, Histoire, géographie …), les divisions pédagogiques de la 4éme année moyenne doivent travailler avec un nouveau manuel d’Histoire, l’ancien n’ayant été réédité sans aucune raison rationnelle avancée officiellement par le ministère de tutelle.

Reste cette histoire de liste des affaires scolaires que le ministère se voit obligé d’arrêter chaque année. Une liste que les parents d’élèves se doivent d’acheter pour chaque niveau des trois paliers du système éducatif.
Est-il un tant soit peu sérieux qu’au lieu de s’occuper de la refondation de l’école, de la réforme de ses programmes, de la révision de ses méthodes, de la formation et du perfectionnement des enseignants, un ministère de l’éducation nationale perd son temps à établir plus d’une dizaine de listes de fournitures scolaires pour décider de combien de stylos, quelle gomme, quelle taille-crayon, combien de pages doit comporter tel cahier de telle matière ???

Ceci sans oublier que des menaces de grève se profilent à l’ horizon .

Slimane Chabane

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: