Les étudiants envahissent le siège du Panel et expriment à Karim Younes leur rejet de toute sa démarche

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les étudiants d’Alger ont fait une descente inattendue à l’instance de la médiation et du dialogue qui a pris ses quartiers au Centre culturel de la rue Larbi Ben M’hidi pour exprimer à Karim Younes et ses acolytes leur réprobation de la démarche engagée et dire en mots crus l’illégitimité du syndicat islamiste UGEl qui ne représente que son ombre à l’université.

Alors que les étudiants scandaient des slogans anti pouvoir et contre le Panel, la constitutionnaliste Fatiha Ben Abbou et l’avocate Benbrahem tentaient vainement de ramener ces « inattendus intrus » à la table du dialogue.

Un des étudiants du Hirak s’est saisi du micro pour relever l’impossibilité du dialogue avec la bande et expliquer que tout ce que les syndicats non représentatifs des étudiants avanceraient ne représente aucunement la position des étudiants qui investissent la rue chaque mardi. Il a également dénoncé le chef d’état major qui livre des discours politiques, sans aucun droit constitutionnel et avec une cadence beaucoup importante que celle de Bouteflika. L’étudiant a aussi dit à la face de Karim Younes que Bensalah est illégitime aussi bien que le gouvernement Bedoui.

Le panel devait installer aujourd’hui la commission des sages.

Nadia Mehir

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :