- Advertisement -

Les recommandations politiques de Mohsine Belabbas

« Il faut cesser de se poser en victime, refuser l’humiliation et l’arbitraire imposés par les dirigeants et se prendre en charge », telles sont quelques unes des recommandations politiques émises par le président du RCD, Mohsine Belabbas, qui s’exprime à l’occasion du 63e anniversaire du Congrès de la Soummam.

Pour Mohsine Belabbas, « Nous devons redevenir acteurs de notre propre histoire et regarder vers l’avenir au nom de l’aspiration démocratique en arrachant nos droits, en assumant nos obligations et en occupant chacun sa place, toute sa place et uniquement sa place ».

« Le congrès de la Soummam a été un nouveau départ pour la révolution de novembre. Aujourd’hui aussi, il s’agit de donner un nouveau départ à l’Algérie pour parachever le combat libérateur par l’instauration du régime de la citoyenneté », précise encore Mohsine Belabbas qui conclut que « cela suppose un compromis historique qui postule le rétablissement de la souveraineté populaire ». Toutefois, le président du RCD avertit, si besoin est,  qu’ « il ne s’agit pas de chercher un consensus suspect avec le pouvoir en place sur le dos du peuple. Un tel projet n’a pas besoin d’un médiateur. C’est au pouvoir qui détient l’ensemble des prérogatives de donner des gages de bonne volonté et non l’inverse ».

Nadia Mehir

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: