Maala, (Bouira) : De l’eau, un quart d’heure par semaine

Les habitants de la commune de Maala, commune située au sud de la daïra de Lakhdaria, une quarantaine de kilomètres à l’ouest de la ville de Bouira, ont soif. L’eau ne coule dans leurs robinets qu’un (01) quart d’heure par semaine.

Et pourtant, c’est au niveau de cette municipalité que se trouve un des plus grands barrages de la région. Cependant, l’eau de Koudiat Asserdoun (le nom de ce barrage) n’alimente que le chef-lieu de la commune de Maala.

Les autres villages ne sont pas concernés par l’alimentation en eau potable transférée à partir du barrage. Ils ne se contentent que de l’eau de sources de plus en plus rare notamment en été. Une lacune dans l’adduction et le transfert.

Les citoyens de ces villages tels que Mekhissa, El Hammam, taguemount n userdoun … crient leur désarroi et leur colère « ça se passe comme ça depuis 1962 », « nous n’avons bénéficié d’aucun projet d’AEP » fulminent-ils.

Le vice-président de l’APC, lui-même, reconnait la souffrance que subit la population de sa commune en matière d’eau.

Slimane Chabane

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :