- Advertisement -

Marche grandiose des étudiants à Alger et interpellation d’un porteur de drapeau amazigh

Les étudiants continuent de donner le la à une révolution citoyenne pacifique, déclenchée le 22 février passé pour abattre l’un des plus vieux systèmes totalitaires d’Afrique. En ce 26e mardi de la contestation estudiantine, plusieurs milliers d’étudiants, soutenus par un bon nombre de citoyens, ont battu le pavé Algérois avec les même slogans anti-pouvoir et la même ferveur révolutionnaire.

De la place des martyrs à l’esplanade de la Grande Poste, les manifestants ont exprimé leur rejet total des élections présidentielles comme issue à l’impasse politique actuelle. Devant le siège du panel, sis rue Larbi Ben Mhidi, les étudiants ont arrosé le coordinateur de l’instance de médiation et de dialogue, le FLNiste Karim Younes, avec des slogans très virulents.

La marche des étudiants a été marquée par l’interpellation d’un jeune portant le drapeau amazigh. Le manifestant originaire de Laazib, wilaya de Boumerdes, a été relâché quelques minutes pus tard sous la pression des manifestants. Son drapeau, par contre,  a été confisqué, avancent des sources qui étaient présentes sur les lieux.

De l’avis de tous les observateurs, la marche estudiantine de ce mardi marque le retour en masse des manifestants.

Chabane Bouali

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: