12ème Fibda : 90 artistes de 15 pays attendus

 

 Dès demain, mardi 1er octobre, les fans de bande dessinée se donneront rendez-vous sur l’Esplanade de Riadh El-Feth, à Alger à l’occasion de l’ouverture du 12ème Festival international de la bande dessinée d’Alger (Fibda).

Prévue du 1er au 5 octobre, cette grand-messe du 9ème art qui verra la participation de quinze pays dont la Pologne pour la toute première fois, sera rehaussée par la participation de près de 50 bédéistes algériens et 42 étrangers.

Mis à l’honneur cette année, les Etats-Unis seront représentés par 15 dessinateurs qui feront notamment découvrir au public algérien les « Comics » américains et « les super héros Marvel » dont les célèbres Iron Man, Spiderman, Captain America, l’incroyable Hulk, Black Panther…etc. Les passionnés de BD pourront à ce titre participer au concours du « Meilleur projet » de BD, organisé par le stand américain. En plus de se voir décerner le « prix d’excellence », le lauréat bénéficiera d’un voyage, tous frais payés, pour participer au Festival international de la bande dessinée -Comic-Con- à San Diego (USA), en juillet 2020.

Sur les autres stands, d’autres belles surprises attendront le public qui sera, sans doute, aussi nombreux que lors des précédentes éditions.

Du côté algérien, on célèbrera cette année le 50e anniversaire de la BD « M’Quidech », l’occasion de faire revivre ce personnage emblématique voire mythique du 9ème art algérien. Pour rappel, cette BD dont une trentaine de numéros a été éditée entre 1969 et 1974, était animée par de grands bédéistes à l’image de Menouar Merabtine (Slim), Mohamed Mazari (Maz), Mohamed Aram ou encore Ahmed Haroun. Autre célébration, celle des 70 ans de « SPIROU », périodique hebdomadaire de bande dessinée franco-belge et des 80 ans de la création du super héros « Batman ».   

A noter qu’en marge des expositions, un riche programme sera proposé au public tout au long de ces 5 jours, tels que des conférences sur la BD espagnole et suédoise, des ateliers de formation et d’initiation au 9ème art dont le fameux atelier «Kronikas» qui devrait être animé par des dessinateurs algériens, cubains et belges, ou encore des activités au profit des enfants, surtout ceux qui se trouvent sur un lit d’hôpital, sans oublier le traditionnel jeu de rôle autour du Manga « Cosplay »…etc

Pour rappel, le Festival international de la bande dessinée d’Alger (Fibda) a été créé en 2008 et vise à encourager le neuvième art algérien, par la promotion des travaux de ses artistes et créateurs.

Kahina A.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :