30e rassemblement des Algériens du Canada : regain de mobilisation et rejet de la présidentielle

La mobilisation des Algériens du Canada reprend de plus belle. Et c’est de bon augure pour l’Algérie. Pour cette Algérie, qui a brisé ses chaines et s’est lancée dans l’arène, depuis février dernier,afin d’en découdre une fois pour toutes avec cette mafia au képi qui l’a soumise 57 ans durant.

Notre correspondant à Montréal : S. Amrane

Si nos compatriotes sont en effet sortis en grand nombre hier, 15 septembre, à la place du Canada pour leur 30e rassemblement dominical en soutien à la révolution du Sourire, c’est surtout, calendrier oblige, pour déconstruire ce cirque électoral qu’est en train d’échafauder le général major Ahmed Gaïd Salah et qu’il veut imposer au peuple algérien sous la menace de la matraque et de la baïonnette.

« Comme il n’y a pas eu d’élection le 04 juillet, il n’y en aura pas non plus d’élection en décembre prochain. Ça ne passera pas ! », dira un manifestant, pancarte à la main. « Il va toujours se fourvoyer cet apprenti dictateur. Son entêtement et son mépris pour ces millions d’Algériens qui votent chaque vendredi contre sa feuille de route finiront par le conduire lui aussi à la prison d’El Harrach. Et cette fois-ci, j’espère que ce sera la justice du peuple qui le jugera », conclut-il, avec un sourire en coin en guise d’espoir.

La sentence est quasiment la même sur les lèvres des manifestants présents à la place du Canada. Le rejet de cette élection est au menu de toutes les discussions.
De leur côté, les jeunes animateurs du rassemblement, micro à la main, ont tour à tour rejeté « les élections de la 3issaba » dans leurs chants révolutionnaires dédiés à la révolution pacifique.

La condamnation et la dénonciation des arrestations arbitraires et la libération des détenus d’opinion a été également l’une des revendications phares de ce 30e dimanche des Algériens du Canada.

À noter qu’en parallèle à ce rassemblement montréalais, un autre événement, sportif cette fois-ci, a eu lieu à Ottawa. Il s’agit d’un rassemblement devant le parlement canadien à l’issue d’une course à vélo « Pédaler pour l’Algérie » de Montréal à Ottawa. Un évènement organisé pour donner de la visibilité à la révolution pacifique.

S. A.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :