Aziz Derouaz claque la porte du panel et dénonce un procédé qui choque

Mohamed Aziz Derouaz, membre du comité des sages mis en place par Karim Younes pour donner un avis impartial sur les décisions et actions du panel, jette l’éponge. Il dénonce un travail qui se fait sans prendre l’avis du comité. « Un procédé qui me choque », confie – t – il dans un post publié sur sa page facebook.

« J’ai été surpris de prendre connaissance du contenu d’un projet de texte de loi élaboré par « l’Instance de dialogue et de concertation » concernant la création d’une commission d’organisation et de contrôle des élections », transmis aux acteurs politiques et de la société civile , sans que les membres du « conseil consultatif » créé par la dite instance, et dont je suis sensé faire partie, n’en prenne connaissance », dit Aziz Derouaz.

« j’informe l’opinion publique que je n’ai plus d’attache, ni directe, ni indirecte avec « l’instance de dialogue et de concertation » . Je ne regrette aucunement les positions que j’ai prises dans le contexte si difficile, voire dangereux que vit notre pays, ni d’avoir accepté d’être présent dans une structure conçue initialement pour être indépendante », explique l’ancien ministre des Sports.

Nadia Mehir

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :