HCA : Colloque international à Tébessa « Résistance des femmes en Afrique du Nord » en débat

« Résistance des femmes en Afrique du Nord : de la période antique jusqu’au 19e siècle », tel est le thème du colloque international qui sera organisé du 28 au 30 septembre prochain par le Haut-Commissariat à l’Amazighité (HCA).

C’est la ville de Tébessa qui accueillera cet important rendez-vous initié en collaboration avec l’association culturelle Thevestis de Tébessa ainsi que les autorités de la wilaya. Un large panel de chercheurs et d’experts, venant du pourtour méditerranéen rehaussera de sa présence cet événement placé sous la direction scientifique de Mme Amel Soltani, docteure, spécialiste en numismatique et directrice du musée national Cirta (Constantine) et des professeurs Mohamed El-Hadi Harèche et M’hamed Zerdoumi, tous deux maîtres de conférences à l’université d’Alger 2.

Concernant le thème générique de ce colloque, les organisateurs précisent qu’« outre l’objectif scientifique annoncé, cette activité intellectuelle est en soi un hommage aux femmes qui ont marqué l’histoire de l’Afrique du Nord en général et des Aurès en particulier », ajoutant encore que « dans l’histoire ancienne de l’Afrique du Nord, les femmes représentaient une part importante de la base des ressources humaines de la société. Elles étaient un réservoir de talents dans tous les domaines de la vie : politique et militaire mais aussi cultuel et culturel jusqu’à devenir un élément essentiel dans l’épanouissement des sociétés. Symbole de la fécondité par excellence, elle était femme de science et de lettres et protectrice de la mémoire collective et aussi une excellente guerrière qui a su s’imposer en tant que fédératrice, héroïne et meneuse d’hommes contre de grandes puissances ».

Le débat sera mené par plusieurs intervenants,venant de diverses universités et centres de recherche nationaux et internationaux (Grèce, Soudan, Tunisie, Espagne) autour de quelques questions phares, à savoir « Quelle était la place des femmes des sociétés généralement patriarcalesdans les institutions de pouvoir ou les sociétés anciennes en Afrique du Nord ? », « Le poids des traditions, des us et coutumes était-il un moteur d’épanouissement ou bien un élément de recul dans l’organisation de la société et de la famille et dans les pratiques culturelles ? »…etc

A noter enfin que l’ouvrage « Raconte-moi les Aurès » de Rachid Hamatou, coédité par le HCA-Ed Guerfi sera présenté en exclusivité lors de ce colloque.

Kahina A.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :