- Advertisement -

Le procès de Bouteflika, Toufik, Tartag et Hanoune a débuté

Le procès des deux ex- chefs des renseignements, Mohamed Mediene et Athmane Tartag, l’ex-conseiller et frère du président déchu, Said Bouteflika et la cheffe du PT, Louisa Hanoune, a débuté ce matin au tribnal militaire de Blida.

Très tôt ce matin, les deux accès au tribunal militaire sont fermés par des unités de gendarmerie nationale.

Des témoins dont l’ancien président du conseil constitutionnel, Tayeb Belaiz, sont arrivés au tribunal.

Le procès pourrait être reporté , selon certaines informations, pour permettre au général Toufik de se présenter sous de meilleurs conditions de santé. Son avocat Miloud Brahimi révèle qu’il introduira une demande dans ce sens car son mandant, Mohamed Mediene, est très malade et l’administration pénitentiaire est au courant de son état dégradé.

Saïd Bouteflika et les deux ex-patrons du renseignement ont été incarcérés le 5 mai. Mme Hanoune a été placée en détention provisoire le 9 mai. Les quatre prévenus répondront des chefs d’inculpation d’«atteinte à l’autorité de l’armée» et «complot contre l’autorité de l’Etat», des crimes pour lesquels ils encourent de lourdes peines, selon le code de justice militaire et le code pénal.

Louisa Hanoune bénéficie d’un large mouvement de soutien national et international. Plusieurs pétitions et motions de soutien, émanant d’organisations de droits de l’homme, de partis politiques, de syndicats, d’institutions étatiques,  sont signés dans près de 93 pays, à travers les 5 continents, pour exiger sa libération immédiate et arrêter de lui infliger un procès purement politique.

Abdelhamid Laibi

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: