Le sort de Louisa Hanoune dépend de celui de la révolution citoyenne

Le verdict prononcé par le juge militaire contre la cheffe du PT, Louisa Hanoune, est très sévère. C’est l’avis d’un bon nombre d’analystes. Il est aussi celui de Ramdane Taâzibt, responsable national au PT.  En plus de son caractère arbitraire, le prononcé de Blida marque le début officiel du processus de criminalisation de l’acte politique. Un grave précédent dans un pays où tout un peuple sort chaque vendredi pour clamer son amour pour la liberté et réclamer son droit à la démocratie.

Le procès tant attendu par le peuple Algérien a été expéditif. Deux jours pour clore un dossier aussi lourd et grave. Il a eu lieu loin du ouïe et du regard de l’opinion publique, privée ainsi du droit à l’information. la célérité qui a caractérisé ce procès laisse entrevoir un désir d’en finir.  Il y a dans cette affaire une volonté de montrer que des lignes ont bougé. Et peu importe le droit à l’équité et à la transparence car l’agenda politique du pouvoir réel exige des effets d’annonce en ces temps de siège citoyen.

Dans les réseaux sociaux, on n’a pas assisté à une explosion de joie après la diffusion du communiqué du tribunal militaire annonçant les peines sévères. Les réactions des Algériens sont restées timides. La manière de gérer les dossiers, l’opacité qui a caractérisé le procès et les soupçons sur les objectifs exacts de tels procédés ont fini par pousser le peuple à prendre des distances et regarder l’actualité autrement.

Les instances militaires auraient dû accéder à la demande de la défense et transmettre en direct le procès et assurer le droit constitutionnel du citoyen à l’information. Les moyens ne manquent pas. Certaines sources avancent que le procès a été transmis en direct à l’état major. De quel droit, on en prive le peuple, seul détenteur de souveraineté nationale en vertu des fameux articles 07 et 08 de la constitution ?

Les condamnés ont dix jours pour interjeter un appel auprès de la cour militaire. L’avocat de Louisa Hanoune assure qu’il poursuivra son combat juridique jusqu’au bout. Le peuple assure qu’il continuera sa révolution jusqu’à la victoire. Le sort de Louisa Hanoune est intimement lié à celui de la révolution citoyenne car le procès de Hanoune, aux apparences juridiques, est strictement politique.

Arezki Lounis

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :