Les étudiants confirment le retour en force de la révolution citoyenne

Les étudiants ont confirmé ce mardi le retour en force de la révolution citoyenne. Des milliers d’universitaires, soutenus par de simples citoyens, ont déferlé sur les grandes rues d’Alger au rythme des slogans anti pouvoir, actant une rentrée politique et sociale qui s’annonce chaude.

De la place des martyrs à celle de la grande poste, en passant par Ali Boumendjel, Larbi Ben Mhidi, Asla Hocine ou Pasteur, le mot d’ordre principal reste le rejet des élections présidentielles que le pouvoir réel s’agite à faire passer de force et l’expression franche en faveur d’une transition démocratique constituante.

Les étudiants ont aussi appelé à la libération des détenus d’opinion, la chute du régime et le départ de tous les symboles du système finissant. Certaines pancartes traitent avec sarcasme les déclarations du chef d’état major. D’autres rappellent que la politique de répression et d’intimidation ne paient plus de nos jours.

Partout, dans les villes universitaires du pays, des manifestations grandioses sont signalées. Les mots d’ordre sont tous les mêmes. La détermination d’en finir avec ce système aussi.

Chabane Bouali

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :