Libération des détenus de Bejaïa après une forte réaction populaire

 

Les activistes et militants arrêtés ce matin à Béjaïa sont libérés après une forte mobilisation populaire au niveau de la place Said Mekbel, face au siège de la wilaya.

Suite à l’intervention musclée d’une brigade de BRI ce matin pour empêcher le déroulement de l’Université populaire du RAJ qui s’est soldée par plusieurs arrestations, des activistes et animateurs associatifs de la ville de Bejaia ont improvisé un rassemblement, en début d’après midi, à la place Said Mekbel pour dénoncer la répression et surtout pour exiger la libération des militants arrêtés.

Des enseignants universitaires, des étudiants, des représentants de la société civile se sont rassemblés à la placette située en face du siège de la wilaya.

Les participants ont tenu à exprimer leur consternation devant la brutalité de l’intervention des policiers qui semblaient recevoir des ordres en haut lieu.

Des organisateurs présents ce matin à la placette Lumumba ont tenu à témoigner que les policiers présents sur place ont toléré le déroulement de la rencontre initiée par RAJ. Ils ont été surpris par l’intervention de la brigade des BRI, au moment où les organisateurs s’apprêtaient à entamer leurs travaux.

À rappeler que parmi les militants arrêtés, il y avait Mr Fersaoui président de RAJ , Said Salhi vice président de la LADDH et l’activiste et ex-détenu Merzouk Touati.

Des partis politiques, à l’instar du RCD beaucoup d’organisations de la société civile ont tenu à dénoncer cette énième atteinte à la liberté d’expression et au droit de se réunir.

Moussa Nait Amara

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :