Mohcine Belabbas dénude le pouvoir de fait et le présente sous sa vraie nature

Dans un post publié sur sa page facebook, Mohcine Belabbas, président du RCD,  dépouille le pouvoir de fait et le présente tout nu à l’opinion publique.

Pour l’homme qui était de toutes les marches et manifestations de la révolution citoyenne, le pouvoir de fait fait subir au pays « la pire des arnaques politiques que l’Algérie n’ait jamais connu depuis son indépendance ».

Mohcine Belabbas étale la batterie de subterfuges qu’adopte le pouvoir « pour relancer le système corrompu et corrupteur à l’origine de la régression et du maintien du pays dans le sous-développement ». Pour le jeune leader politique, « les procédés indignes de dirigeants qui ont privatisé, en violation des lois et de la constitution, tous les centres de décision et les instituons névralgiques de l’État » sont nombreux.

« Recrutant les fonctionnaires du ministère de l’intérieur pour les injecter dans une nouvelle structure de l’État chargée des scrutins ; Faisant défiler des candidats de la continuité du pouvoir qui a régné ses vingt dernières années, user de répression et menaces éhontées au nom d’un État indument squatté à l’encontre du peuple ; Traitant les millions d’Algériens qui manifestent depuis le 22 février de horde ; Fabriquant des chefs d’accusations fallacieux à l’encontre des militants politiques ; Instrumentalisant la justice dans des conflits entre clans du système ; Interdisant le débat par la fermeture des médias devant les acteurs politiques » sont, pour Mohcine Belabbas, autant de manœuvres qui concourent au maintien du système moribond.

« On ne peut pas gérer durablement un pays comme l’Algérie par la terreur et la roublardise. Seul un système politique et donc une nouvelle constitution choisie en toute souveraineté par le peuple et des dirigeants avec une moralité irréprochable et une compétence avérée, issus d’un scrutin libre organisé par une instance indépendante dont la composante, fruit d’un consensus entre les forces politiques, doit refléter la diversité sociopolitique de l’Algérie pourra replacer notre pays sur l’échiquier des nations avec lesquelles il faudra compter », explique le président du RCD.

Chabane Bouali

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :