ONCI : Concert en hommage à Djamel Allam

Un an après le décès de Djamel Allam, survenu le 15 septembre 2018, un concert-hommage sera organisé par l’ONCI demain, jeudi 26 septembre 2019, à la salle Atlas de Bab-el-Oued.

Sous le thème « Chantons Djamel Allam », ce concert-événement réunira un grand nombre d’invités qui, l’espace d’une soirée,feront revivre l’âme de cet artiste talentueux qui a tant donné à la culture algérienne, en général et à la chanson kabyle en particulier.

Outre les amis et proches de l’artiste, à l’image de Yacine Zouaoui et le musicien Safy Boutella, plusieurs artistes qui l’ont connu ou l’ont simplement admiré, en l’occurrence Malika Domrane, Fella Ababsa, Boualem et Salima Bouzouzou, Hafid Djemai, Mohamed Benzaid, Sonia et Yasmine Bouyahia, Lazize Zaïdi, Monia Aït- et Yousra Boudah reprendront sur scène quelques-unes de ses chansons parmi les plus emblématiques.

Le concert est prévu à partir de 20h. Le ticket d’entrée est à 300 DA.

Parti à l’âge de 71 ans, Djamel Allam a vu le jour à Bejaïa, le 26 juillet 1947. Passionné de musique, il entre au conservatoire de sa ville natale, pour y être initié par le grand cheikh Sadek El Bedjaoui. En 1970, il traverse la Méditerranée et s’installe un temps à Marseille avant de monter à Paris. Ecumant les cabarets (rue Mouffetard…etc), il y reprend quelques standards de la chanson française de l’époque. Repéré au cours de l’un de ses shows, il est invité à assurer la première partie du spectacle de Brigitte Fontaine et Areski Belkacem, donné à Alger. Deux ans plus tard, il travaille à la radio France Inter avec Claude Villers qui en profite pour le recommander aux disques Escargots. Dans les années 1980, Djamel Allam travaille, également, à la Chaîne 3 internationale, tout en étant directeur artistique du cabaret «La Voûte», à Moretti. Il en fait un lieu branché en invitant de grands artistes comme Léo Ferré, Marc Oger et et d’autres encore. Parallèlement, il compose des chansons qui figureront dans un premier album, « Argu » (Rêve). Ce dernier rencontre le succès escompté, ce qui l’encourage à explorer un peu plus cette voie, en enchaînant tournées et enregistrements. Entre 1978 et 1985, il sort trois autres albums à succès, en l’occurrence « Les rêves du vent » (1978), « Si Slimane » (1981) et « Salimo » (1985). Il est également sollicité pour l’écriture de musiques de films et de documentaires dont celui de « La goutte d’or » de Daniel Duval, diffusé sur TF1. Il s’essaye aussi à la comédieen campant des rôles comme dans « Fort Saganne » d’Alain Corneau, aux côtés de Gerard Depardieu, Sophie Marceau ou encore Catherine Deneuve.

Djamel Allam rencontrera le même succès et suscitera le même engouement du public avec ses autres opus (Mara D’yughal, Djawhara, Mawlud…etc).

Kahina A.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :