- Advertisement -

Pour le même acte, un étudiant en médecine envoyé à la prison d’El Harrach, trois jeunes libérés à Oran

Alors que le tribunal de Sidi M’hamed à Alger envoie un étudiant en médecine à la prison d’El Harrach pour port de drapeau amazigh en cache-col, celui d’Oran libère instantanément deux jeunes manifestants porteurs du même drapeau et un autre endossant un T-shirt aux couleurs de la JSK.

Demain, le tribunal de Sidi M’hamed examinera dans le fond le dossier de Bilal Bacha, emprisonné à El Harrach depuis des mois pour avoir porté le même drapeau amazigh. Ses soutiens ne sont pas sûrs qu’il sera libéré au regard des décisions prises jusque là par ce tribunal qui apprécie différemment le port du drapeau amazigh. « Le pays est un, la loi est la même mais les verdicts du tribunal de Sidi M’hamed sont différents de ceux des autres tribunaux Algériens », déclare un militant des droits de l’homme.

Abdelhamid Laibi

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: