Pris en flagrant délit de marcher pacifiquement : Les jeunes de la révolution mis sous mandat de dépôt

L’injustice a encore parlé aujourd’hui au tribunal de Sidi M’hamed. Le juge d’instruction a ordonné la mise sous mandat de dépôt tous les jeunes pris vendredi passé en flagrant délit de marcher pacifiquement à Alger pour une Algérie meilleure. Le chef d’inculpation tout trouvé, ou plutôt dicté, est l’atteinte à la sureté de l’État.

Parmi les 22 jeunes citoyens, envoyés rejoindre les dizaines détenus d’opinion écroué depuis des mois à El Harrach, on compte trois militants du RCD : Abbas Sami, Bachir Arhab et Khireddine Medjani.

Au prononcé du verdict, Abbas Sami, le militant RCD de Batna, a fait cette déclaration qui rend compte de la détermination de toute la jeunesse Algérienne d’aller au bout de leur rêve : « j’ai un bon moral je n’ai rien fait et je suis fier de sacrifier ma liberté pour mon pays ».

Arezki Lounis

 

%d blogueurs aiment cette page :