- Advertisement -

« Solution suspecte » du chef d’état major : La réaction de Mohsine Belabbas

Le président du RCD, farouche opposant à la politique de main mise militaire sur les affaires de l’Etat, pense que « réduire la solution à la crise endémique que traverse notre pays depuis des décennies et qui s’est accentuée depuis 2008 suite au viol de la constitution ,avec la caution de l’institution militaire, et qui avait ouvert la voie à la présidence à vie, à l’organisation d’une élection présidentielle avec les mêmes mécanismes et acteurs est plus que suspect quant à la volonté de laisser le peuple algérien s’exprimer sur son devenir ».

Mohsine Belabbas appelle à faire en sorte que le peuple Algérien ne soit pas encore trahi, maintenant qu’il a « l’opportunité de recouvrer sa souveraineté et de décider du système politique qui répond à ses attentes ».

« Donnons du sens à notre avenir en mettant en œuvre un processus constitutionnel pour prémunir les générations futures des échecs et turpitudes du passé », recommande le leader du parti progressiste.

Nadia Mehir

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: