36ème Vendredi : Bejaia ne déroge pas à la règle de la forte mobilisation

Encore un vendredi de plus à comptabiliser au profit de la révolution du sourire à Bejaia. Cette ville qui ne cesse de confirmer son rôle avant-gardiste dans le mouvement du 22 février. Malgré une matinée pluvieuse, les Béjaouis sont sortis en masse pour clamer haut et fort que la détermination du peuple est intacte.

Sur l’esplanade de la maison de la culture, les discussions et les débats entre petits groupes de citoyens ont porté sur l’humiliation de la diplomatie algérienne par le chef de l’État illégitime Abdelkader Ben Salah devant le président russe Vladimir Poutine.

Même les enfants en veulent à Bensalah

Tout au long du traditionnel itinéraire de la marche, les manifestants ont réaffirmé les mots d’ordre de la révolution du sourire dont le consensus est réalisé à travers tout le territoire national.

Les élections du 12 décembre sont rejetées pour la énième fois et la feuille de route du commandement militaire est complément disqualifiée par les manifestants.

Avant de se disperser les enfants de Yemma Gouraya ont promis une grandiose marche pour le vendredi 1er novembre.
 » Nous devons être présents en force ce vendredi 1er Novembre, parce que la meilleure manière de rendre hommage à nos valeureux martyrs est de réussir à dégager cette 3issaba. » nous a déclaré un marcheur.

Moussa Nait Amara

%d blogueurs aiment cette page :