- Advertisement -

APW de Béjaïa : Les élus du RCD se retirent de la plénière

Dans une déclaration lue, aujourd’hui mercredi, par l’élu Idris Mohli, lors de l’ouverture de la session de l’APW de Béjaïa, consacrée à l’adoption du BS 2019, les élus RCD ont pointé une mise à l’écart de la majorité des élus dans la préparation du projet et une rétorsion d’information jusqu’à la dernière minute sur le travail fait par la commission des finances. Avant d’annoncer leur retrait de la plénière,  qualifiée de « fait accompli », les élus progressistes ont aussi indexé cette mauvaise propension à nourrir, dans l’opacité des chiffres,  une certaine clientèle  au lieu de venir en aide à des communes en détresse.

« Nous sommes à la fin octobre, nulle session concernant la rentrée sociale et scolaire, particulièrement en cette période charnière et décisive pour notre patrie n’a été tenue. Nous nous retrouvons invités à adopter le BS 2019 de notre wilaya. Alors que même les documents y afférent, ne nous sont parvenus que depuis quelques minutes. Parler du dysfonctionnement serait un euphémisme, sinon comment expliquer que les élus, du moins la majorité, n’ont aucune idée de la répartition faite par la commission finance en étroite collaboration avec l’administration », affirment les élus du parti de Mohcine Belabbas qui dénoncent l’opacité dans laquelle se sont déroulés les préparatifs de cette session.

Plus loin, le RCD s’est insurgé devant l’exploitation du chapitre 914 pour des fins clientélistes. « Aucune information fiable ni sur les ratios ayant prévalu lors de la répartition du chapitre 914 (aide aux associations), autre niche financière créatrice de clientélisme ne nous est parvenue. Alors que nos communes connaissent des difficultés financières terribles et quémandent des subventions d’équilibres, le train de vie des représentants du système connait encore le faste indécent d’une gabegie antinationale. Le chapitre 956 chaque année alloue des milliards de centimes aux résidences d’hôtes plénipotentiaires d’Etat et du wali », fait entendre au wali et aux élus de l’APW, le groupe RCD.

Les élus du parti progressiste refusent de « cautionner une telle dérive qui hypothèque l’avenir de nos concitoyens ».

Sans ambiguïté aucune, le RCD à travers ses représentants à l’APW De Bejaia a réitéré son engagement aux côtés des détenus d’opinion arbitrairement incarcérés et il a assuré leur famille de son soutien indéfectible.

Sur un autre volet, les élus du RCD ont confirmé leur rejet total et frontal de la mascarade électorale prévue par un système finissant.

L’image contient peut-être : 10 personnes, dont Réda Boudraâ, personnes souriantes, personnes debout

Après avoir quitté la plénière, Ils ont tenu un rassemblement devant la salle de délibération de l’APW, en signe de protestation contre cet état de fait.

Contacté par Ameslay, le chef du groupe RCD à l’Assemblée Populaire de Wilaya, Maître Djamel Benyoub, a déclaré que  « la démarche des élus du RCD s’inscrit dans le prolongement de la participation active du parti dans la révolution du sourire. Nous sommes des élus du peuple, nous ne pouvons que porter les aspirations populaires ».

Moussa Nait Amara

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: