- Advertisement -

Audition du président de RAJ: Les magistrats de Sidi M’hamed foulent au pied les procédures légales

On apprend un peu plus sur les circonstances de la mise sous mandat de dépôt d’Abdelouahab Fersaoui, président de RAJ. Son collectif militant revient, par le biais d’un communiqué, sur la procédure suivie par l’institution judiciaire pour mettre hors état de déranger  un militant connu pour son engagement total en faveur du changement du régime.

Selon, RAJ, les avocats ont appris de l’intéressé auquel ils ont rendu visite qu’il a été interrogé par les services de sécurité dès son arrestation vers midi et demi jusqu’à 20 h 00. Il a été ensuite présenté devant le procureur de la république qui l’a transféré au bureau du juge d’instruction. ce dernier a ordonné sa mise sous mandat de dépôt pour « atteinte à l’intégrité du territoire »et  « incitation à la violence ».

Ni le procureur ni le juge d’instruction n’a respecté le droit du prévenu à l’assistance de ses avocats à la phase d’audition et d’instruction. La loi qui donne droit au citoyen d’appeler sa famille et l’informer de son interpellation et du lieu de sa détention n’a pas été non plus respectée. L’appareil judiciaire a encore une fois préféré la voie extrajudiciaire.

RAJ « dénonce cette atteinte flagrante aux procédures judiciaires et la mise sous tutelle de la justice au profil d’un pouvoir décidé à museler davantage les militants.es de l’association et toutes les voix discordantes de la société ».

Nadia Mehir

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: