Bechloul (Bouira), multiples actions pour la libération des détenus et le rejet des élections

Le chef-lieu de daïra de Bechloul, une dizaine de kilomètres à l’est de la ville de Bouira a vécu, aujourd’hui, au rythme de la contestation populaire.

En effet, un collectif de jeunes de la ville a organisé un meeting suivi d’une marche sur fond d’une grève générale totalement suivie par les commerçants qui ont baissé rideau.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, foule et plein air

Avec une ville morte, les intervenants qui se sont succédé à la tribune ont rappelé les revendications du mouvement du 22 février et exigé la libération des détenus politiques et d’opinion dont Karim Boutata, originaires de la région.

L’image contient peut-être : 8 personnes, foule et plein air

Vers 10 heures, la marche s’est ébranlée de devant le centre culturel pour faire le tour de la ville aux cris de « Etat civil et non militaire », « libérez les détenus, libérez Karim Boutata », « ulac lvot, ulac. ».

Slimane Chabane

%d blogueurs aiment cette page :