Bouira : La participation à la révolution du 22 février est décrétée « devoir patriotique »

Aujourd’hui 245 éme jour dans la vie de la révolution du 22 février, ce n’est plus une foule immense qui marche mais un tsunami populaire qui glisse sur le macadam de la ville de Bouira. Au vu du nombre de marcheurs qui se joignent chaque vendredi aux manifestations de rejet du système et des élections programmées pour le 12 décembre prochain, la protestation a de beaux jours devant elle avec toutefois un souci d’organisation du mouvement qui est discuté.

Une nouveauté pour ce 35 éme vendredi, les citoyens qui ont investi la rue à Bouira ont décrétée la participation à la révolution du 22 février « devoir patriotique » (wajeb watani) en conditionnant « yetnahaw ga3 » à « nekherdju ga3 » (pour qu’ils dégagent tous, nous devons sortir tous).

Le verbe « dégagez » n’a pas été aussi employé que ce jour du 18 octobre. Qu’ils s’agissent de Gaid-Salah, des candidats aux présidentielles, des membres de l’ANIE (Autorité Nationale Indépendante des Elections), des généraux, des « sahafa chiatin » (journalistes soumis), tout ce beau monde est prié de faire place nette.

Coté législation et économie, la loi de fiances 2020 et la loi sur les hydrocarbures ont été rejetés par la population « ssahra ba3u-ha, lebled qasmu-ha » (ils ont vendu le Sahara, ils ont divisé le pays) peut-on lire sur certaines affiches et pancartes.

Les citoyens, en colère, ont également dénoncé la prise d’otage dont sont victimes les détenus politiques et d’opinion, notamment les vices de procédures et la prolongation de la détention préventive en violation de la loi mises à nues par les avocats qui sont salués au passage.

« Ulac lvot di Tubiret » (pas de vote à Bouira) un slogan des milliers de fois répétés par la marée humaine. Et à l’entendre, on se rend compte pourquoi dans cette région, il y a de plus en plus de manifestants mécontents et de moins en moins d’électeurs qui parlent de vote.

Slimane Chabane

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :