- Advertisement -

Bouira, une marche citoyens/étudiants pour la libération des détenus et le rejet des élections

Une marche ayant regroupé des citoyens et des étudiants de la région de Bouira a eu lieu, ce matin, au niveau du chef-lieu de wilaya. La procession a démarré de la place des martyrs sise au niveau de la vieille ville pour s’arrêter devant la cour de justice.

L’image contient peut-être : 11 personnes, personnes debout et plein air

La revendication de libération des détenus et le rejet des élections ont été les slogans-phares de cette action. « Dégage Gaid-Salah, hada l3am makac lvot » (pas de vote cette année), « qanun lmahruqat yekhdem l3isabat » (la loi sur les hydrocarbures au service de la bande » et « ba3uha lxawana (l’Algérie) » (ils l’ont vendue les traitres) scandaient les marcheurs.

 

L’image contient peut-être : 3 personnes, plein air

De leurs cotés, les étudiants on renouvelé leur engagement à continuer la lutte qui est celle de tout le peuple algérien « Ettalaba samidun, li nnidam rafidun » (les étudiants engagés et refusent le système).

L’image contient peut-être : 10 personnes, foule et plein air

Au fil de l’itinéraire, les citoyens ont observé deux haltes ; la première au niveau de la cour de justice, la seconde devant le siège de l’antenne locale de l’ANIE (Autorité Nationale Indépendante des Elections). La « justice du téléphone » et les élections prévues le 12 décembre ont été dénoncées sans aucune ambiguïté.

Slimane Chabane

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: