Le journaliste Said Boudour bénéficie de la liberté provisoire

Le juge d’instruction du tribunal de Cité Djamel s’est prononcé, ce lundi 07 octobre, pour la « liberté provisoire » en faveur du journaliste et activiste Said Boudour.

Le journaliste a été arrêté hier dans la ville d’Oran. Il a passé la nuit dans le commissariat où il a été interrogé sur un écrit qu’il a publié sur Facebook.

Ce matin plusieurs personnes ont organisé devant l’institution un sit in de soutien. L’affaire a été suivi de près par l’opinion publique nationale qui regarde d’un œil inquiétant la vague d’arrestations et de procès que subit les opposants à l’option électorale de Gaïd Salah.

Arezki Lounis

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :