Le RCD exige la libération de tous les détenus pris en otage par un pouvoir décidé à plonger l’Algérie dans le chaos

A l’occasion de l’ouverture, au tribunal correctionnel de Sidi M’hamed,  des premiers procès de détenus porteurs de drapeaux amazighs, le RCD exige de  la justice « l’acquittement et la libération immédiate et inconditionnelle de tous les détenus de la Révolution Pacifique du Sourire ».

Pour le parti de Mohcine Belabbas, la lenteur qui caractérise le traitement des dossiers des détenus est « une preuve que ces valeureux militants d’une Algérie meilleure sont pris en otage par une justice qui continue à violer tous les codes et toutes les lois de la République ».

Le RCD considère que « le prolongement de la détention, sans base légale, des détenus d’opinion, par une justice soumise, n’est pas de nature à assurer le dénouement. Pire, tout indique que ces derniers sont pris en otage par un pouvoir décidé à plonger l’Algérie dans le chaos ».

L’image contient peut-être : 7 personnes, dont Mourad Biatour, personnes souriantes, personnes debout, costume et intérieur
Quelques avocats du collectif de la défense, ce matin au tribunal de Sidi M’hamed

Ce matin, le président du RCD, Mohcine Belabbas, accompagné de quelques députés et des membres de la direction, a participé au sit in tenu devant le tribunal de Sidi M’hamed en solidarité avec les détenus.

Chabane Bouali

%d blogueurs aiment cette page :