- Advertisement -

Le RCD mène un combat et fait face à des coups bas

Toute révolution a son cout. Le RCD paie sa facture cash à cause de son engagement total et sans faille dans celle du sourire. Depuis quelques jours, le parti progressiste subit des tirs croisés violents et sans aucune retenue morale sur les réseaux sociaux. Le but de la manoeuvre : faire taire l’une des voix lourdes de la révolution et stopper net sa progression au sein d’une société qui semble charmée par son discours et son action militante.

Les centres de décision ne semblent pas digérer la communion du parti avec le peuple du Hirak. Ils ont lamentablement espéré voir son président, Mohcine Belabbas, chassé des carrés de la révolution comme c’était le cas pour Abdellah Djaballah, Ali Benflis ou Abderrazak Mokri. Mais il n’en fut rien. Comme pour narguer leur désir farfelu, les vieux et les jeunes de la capitale se bousculent chaque vendredi pour embrasser le jeune leader politique, prendre des selfies avec lui, saluer son engagement ou lui exprimer un soutien. Jamais le parti n’a été aussi porté dans le cœur des Algériens comme il l’est en ces temps historiques.

Cet engouement populaire pour le RCD n’est pas une baraka de Sidi Abderrahmane tombée du ciel. C’est un état d’esprit citoyen induit par l’engagement franc,net et total  de toutes les structures du parti dans le combat républicain en cours. Aucun parti Algérien n’a autant dépensé d’énergies pour faire avancer la révolution du sourire et maintenir la flamme de l’espoir allumée comme le fait avec conviction le RCD. Sa direction nationale, ses bureaux régionaux, ses conseils communaux, ses élus et ses militants sont à la pointe de toutes les manifestations populaires. Chose inouïe dans la pratique politique Algérienne, le RCD est engagé dans les luttes citoyennes en mettant sa casquette partisane à coté. Le parti progressiste est convaincu que le temps n’est pas à la récupération politique mais à la récupération d’un Etat spolié par un groupe d’intérêts maffieux.

Les membres de la direction nationale sont tout le temps au four. Mohcine Belabbas, président du parti, est présent à toutes les marches en compagnie de ses collaborateurs. Il est devenu au fil des marches et des interventions médiatiques l’une des figures de proue de la révolution du sourire. Atmane Mazouz, secrétaire national à la communication, est dans toutes les marches en faveur des détenus. Rachid Saou, secrétaire national à la formation, fait un travail remarquable dans la mobilisation de l’université. Djamel Benyoub, secrétaire national aux affaires juridiques, est omniprésent dans les tribunaux pour défendre les détenus politiques et d’opinion. Nassim Yassa et Moh Arezki Hamdous, secrétaires nationaux, parcourent le pays pour booster les bureaux régionaux dans leur engagement local en faveur de la révolution. Fetta Sadat, secrétaire national aux droits de l’homme, fait chaque vendredi et mardi la tournée des commissariats de police pour libérer autant qu’elle peut les interpellés. Nora Ouali et Atmane Bensid, respectivement secrétaire national aux affaires Nord Africaines et secrétaire national à l’éducation,  sont très actifs dans le travail de structuration locale des FAD et dans leurs wilayas respectives ( Bejaïa et Setif ). Abdellah Boutani est au centre du combat républicain dans le Sud et Saoudi Ouamar coordonne magistralement le travail du collectif. Bref, le secrétariat national est devenue une véritable ruche révolutionnaire.

Ce dynamisme militant dérange au plus haut point les centres de décision réel. Le malaise dans les labos du système est tellement profond qu’ils ont même actionné l’attaché militaire de l’ambassade d’Algérie à Paris pour s’attaquer aux cadres du RCD. Et ce n’est que coups d’épée dans l’eau calme et limpide d’un parti qui n’a qu’un seul cap : Faire tomber le régime maffieux et édifier une nouvelle république qui s’ouvre à tous les Algériens.

Chabane Bouali

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: