- Advertisement -

Partout en Algérie : Les étudiants invitent Gaïd Salah à partir

Les étudiants ne lâchent pas prise. Ils rêvent d’une Algérie libre et démocratique débarrassée à jamais du régime maffieux et ils militent pour le concrétiser. Des milliers d’étudiants sont sortis ce mardi, pour la 32e fois d’affilée, de tous les campus universitaires d’Algérie pour crier leur refus de voir la révolution citoyenne volée par les débris de la maffia via un simulacre d’élections dont aucun Algérien ne veut. Les slogans phares de ce mardi invitent le chef d’état major à rendre le treillis et partir.

A Alger, Oran, Tizi-Ouzou, Bouira, Béjaïa, Constantine, Annaba, Setif et dans toutes les villes, les étudiants ont battu le pavé au rythme des slogans révolutionnaires hostiles au chef d’état major de l’Armée et la feuille de route qu’il veut imposer aux Algériens pour sauver un régime maffieux et moribond. « Bye Bye Gaïd Salah, cette année y aura pas d’élections », « Remettez le pouvoir au peuple », « One two Three, via l’Algérie, Gaid Salah est un dictateur » sont quelques slogans qui ont retenti ce mardi dans plusieurs villes du pays. Ils reflètent un désir ardent de voir le chef d’état major quitter la scène politique pour permettre au rêve Algérien de se réaliser.

Les étudiants Algériens sont accompagnés et soutenus dans leurs manifestations par plusieurs milliers de citoyens. Dans certaines villes comme Alger ou Béjaïa, la mobilisation est telle qu’on a l’impression que c’est un remake des manifs grandioses du vendredi.

Arezki Lounis

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: