- Advertisement -

Pour être venus fêter le 1er novembre à Alger, des jeunes sont arrêtés ce soir

Alger vibre ce soir au rythme de slogans anti pouvoir. Les rues du centre de la capitale grouille de monde. Alors que les manifestants , décidés à faire nuit blanche, continuent d’affluer à la Grande Poste et rue Didouche, le pouvoir renforce de plus en plus ses unités policières. Plusieurs arrestations sont signalées et personne ne sait sur quel critère les forces de répression choisissent les têtes « à neutraliser ».

La secrétaire nationale aux Droits de l’Homme au RCD qui suit de près les événements a donné ce soir la première alerte d’atteinte au droit de fêter le 1er novembre en publiant les premiers noms de jeunes interpellés. Il s’agit de Bensayah Djamel, Armouche Abdennour, Driss Djamel.

Abdelhamid Laibi

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: