Pour un deuxième jeudi de suite, les Algérois font parler leurs mortiers pilons en l’honneur des détenus d’opinion

La veille du 36e vendredi de révolution citoyenne contre le système mafieux, et pour le deuxième jeudi de suite, Alger vibre au son du mortier pilon, des casseroles et des klaxons de véhicules. Par ce geste symbolique, les Algérois livrent un message de soutien aux dizaines de détenus d’opinion qui croupissent depuis des mois dans les geôles du régime pour des chefs d’accusation fallacieux.

Cette manifestation nocturne est venue ce jeudi soir prendre le relais de la grandiose marche organisée ce matin par des centaines d’avocats venus de plusieurs barreaux d’Algérie pour dénoncer une justice aux ordres.

Nadia Mehir

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :