- Advertisement -

Revirement au tribunal d’Oran : le journaliste Saïd Boudour placé en détention

Le journaliste Saïd Boudour est placé, aujourd’hui, en détention provisoire. Énigmatique revirement au tribunal d’Oran. La chambre d’accusation a décidé d’annuler la décision prononcée, le 7 octobre dernier, en plaçant le journaliste en liberté provisoire.

Le juge a décidé donc de l’incarcérer. C’est ce qu’a annoncé le Comité national pour la libération des détenus sur sa page Facebook. « La chambre d’accusation vient d’annuler la liberté provisoire du journaliste et donc le tribunal le place en détention provisoire ! », explique la même source.

Pour rappel, Saïd Boudour a été arrêté, le 6 octobre dernier et placé en garde à vue, avant d’être présenté le lendemain devant le procureur. Il est accusé, notamment, de « chantage » et « atteinte au moral de l’armée ».

Il est ainsi le troisième journaliste incarcéré, après Sofiane Merakchi, correspondant d’une chaîne étrangère et Adel Azeb, journaliste à la radio locale d’El Oued.

Massinissa Ikhlef

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: