Selon Maitre Houali, Amazigh Semmani est condamné pour le motif fallacieux de détérioration du drapeau national

Le tribunal de Constantine vient de prononcer un an de prison ferme contre Amazigh Semmani sur la base d’un chef d’inculpation fallacieux qui est celui de la détérioration de l’emblème national.

Contacté par Ameslay, l’avocat Kader Houali a confirmé l’information tout en précisant que Semmani et son ami Tanfiche Ameziane ont été acquittés pour le chef d’inculpation du port de l’emblème Amazigh.

Maître Houali a tenu à rappeler qu’Amazigh n’a pas détérioré l’emblème national mais l’accusation a été fabriquée à partir d’une photo trouvée sur sa page Facebook lors d’une perquisition de son téléphone portable sans mandat du procureur.

Il a insisté sur le fait que le détenu en question n’a porté atteinte, en aucun cas, au drapeau national.

Maître Houali qui a brillé, à plusieurs reprises, par ses plaidoiries en Tamazight a dénoncé l’atteinte à l’intimité des citoyens. La défense a fait appel, juste après la prononciation du verdict.

Moussa N. A.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :