37ème mardi à Béjaia : La détermination est confirmée.

Le mardi 37 était une occasion pour la communauté universitaire de Béjaia pour confirmer sa détermination à aller jusqu’au bout des objectifs de la révolution.

Une mobilisation intacte a été enregistrée et la réponse a été unanime à l’appel cyclique du très dynamique collectif des enseignants et ATS.

Des universitaires dans toutes leurs composantes se sont rassemblés ce matin au campus de Targa Ouzemmour pour affirmer que la poursuite de la révolution du sourire est un devoir citoyen à accomplir. « Il n’y a pas de demi révolution », nous a affirmé un membre du collectif.

La marche a été entamée à l’enceinte du campus et des citoyens de la société civile l’ont rejoint au niveau de l’esplanade de la maison de la culture Taous Amrouche.

Tout au long de l’itinéraire de la marche, les slogans habituels de la révolution ont été scandés. Le rejet total des élections du 12 décembre ainsi que la libération des détenus d’opinion ont été les thématiques qui dominaient sur les pancartes arborées par les marcheurs.

La mobilisation du vendredi 1er novembre est considérée par les manifestants comme un nouveau départ de la révolution du sourire.

Dispersés dans le calme au point de chute de la marche, les Bejaouis ont confirmé aujourd’hui la bonne santé du Hirak.

Moussa Nait Amara

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :