- Advertisement -

Alger la Blanche est noire de monde et le drapeau amazigh ré-arrache son droit de flottement dans les manifs

Chose inhabituelle depuis le début de la révolution du sourire, toutes rues et places d’Alger sont bondées de monde dès les premières lueurs du jour. Une bonne partie de ces manifestants ont passé une nuit blanche à exprimer leur soif de liberté et leur désir d’arracher sitôt leur vraie indépendance confisquée par un régime affidé à l’ex-puissance coloniale 57 ans durant.

L’autre point fort de ce 1er novembre est la réapparition en masse du drapeau Amazigh dans les carrés des manifestants après la féroce répression qui a frappé ses porteurs des mois durant. Ce 37e vendredi, les Algériens défient le régime et l’appareil répressif en brandissant l’emblème identitaire nord-africain même si les arrestations de certains de ses porteurs sont signalées ça et là à l’exemple de ce militant du RCD de la région d’Agouni Gueghrane interpellé devant le siège régional du RCD à rue Didouche Mourad.

Chabane Bouali

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: