Election présidentielle : le pouvoir réel croit à ses propres mises en scène

Le pouvoir réel organise de pseudos marches de soutien à la prochaine présidentielle et croit à ses propres mise en scène. C’est du moins ce que l’on peut déduire à travers la nouvelle sortie du chef d’état-major de l’armée, Ahmed Gaïd Salah.

En déplacement, aujourd’hui mardi, à la quatrième Région militaire (Ouargla), le premier militaire du pays n’a pas manqué l’occasion de saluer ces quelques partisans qui organisent des tentatives de marches en faveur de l’élection du 12 décembre prochain.

« Je tiens à affirmer, une fois encore, en cette honorable occasion, que nous enregistrons avec une grande admiration et fierté, cet élan populaire qui s’est propagé à travers tout le pays, lorsque toutes les franges de notre peuple, toutes catégories confondues, hommes, femmes, jeunes, étudiants et vieux, sont sorties dans une des plus belles images de la cohésion, la solidarité et l’adhésion du peuple autour de son Armée, scandant, d’une seule et même voix, des slogans patriotiques exprimant dans leur ensemble la volonté de se diriger massivement aux urnes le 12 décembre prochain, afin de faire réussir les présidentielles et contribuer par conséquent à édifier un avenir prometteur », estime-t-il.

Et d’ajouter : « Tel est le peuple algérien et telle est l’Algérie ». Les marches auxquelles fait allusion le chef d’état-major sont, rappelons-le, de simples mises en scène qui ne drainent que quelques dizaines de personnes. De plus, elles sont chahutées à chaque fois par des citoyens opposés à ce scrutin et réclament un « Etat civil et non pas militaire ».

Poursuivant, Ahmed Gaïd Salah tente de prouver, une nouvelle fois, qu’il n’a aucune ambition politique. «Nous n’avons aucune ambition politique et nos objectifs ne sont autres que nationalistes, des objectifs pour le bien de l’Algérie et de son peuple » affirme-t-il.

« Le peuple algérien a pu réaliser, grâce à sa prise de conscience, son accoutumée ingéniosité et son sens patriotique illustre, à travers les marches populaires fidèles à leur patrie et appuyant son armée et son commandement nationaliste moudjahid, les intentions de ces parties haineuses que la cohésion du peuple avec son armée dérange tant », estime-t-il encore, en appelant les Algériens à voter le 12 décembre prochain.

Massinissa Ikhlef

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :