Hommage à Nna Wiza, mère de Ferhat M’henni

Il n’y a pas plus héroïque que de vivre le parcours militant de Ferhat M’henni en tant que mère. Nna Wiza qui a eu, au même temps, le bonheur et le malheur de vivre ce destin, vient de nous quitter à l’âge de 93 ans à l’hôpital d’Akbou et non à l’étranger.

Épouse courageuse d’un chef de refuge de l’ALN, pendant la guerre de libération nationale et mère patiente et compréhensive de l’homme aux 12 arrestations, après l’indépendance, Nna Wiza à gagné le respect et la considération de tous les militants qui l’ont connue.

Avant de s’envoler au ciel, Nna Wiza a connu, à plusieurs malheureuses reprises, le goût amer de perdre un être cher. Elle avait perdu son époux pendant la guerre comme Chahid, son petit fils Ameziane assassiné à Paris en 2004, son fils Arezki en 2016 et sa petite fille Ania en 2018.

Le militantisme de son fils lui a fait subir des situations difficiles mais grâce à sa sagesse et sa conscience des plus mures, elle avait toujours réussi à les dépasser avec un joli sourire sur son angélique visage de mère kabyle.

Adieu Nna Wiza et merci d’avoir enfanté le maquisard de la chanson. Repose en paix grande dame.

Moussa Nait Amara.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :