La police multiplie les arrestations : Des militants de RAJ interpellés devant leur siège national

La main lourde de la répression continue de frapper dans les milieux activistes de la révolution. Plusieurs cadres de RAJ sont embarqué ce vendredi à Alger dès la fin de la marche. L’interpellation a eu lieu devant le siège de l’organisation.

Parmi les arrêtés, on a identifié Saida Dafeur et Fouad Aouicher. L’association RAJ exige leur libération immédiate.

Plusieurs manifestants sont arrêtés à la fin de la marche d’Alger. Certains ont été appréhendés juste parce qu’ils ont un véhicule immatriculé à Tizi Ouzou comme fut le cas de trois jeunes conduits au commissariat de Bab El Oued.

A Oran, plus de 30 manifestants sont arrêtés dont la journaliste de Liberté et son mari Kadour Chouicha. Même réaction policière à Setif où des dizaines de citoyens sont embarqués vers les commissariats de la ville. Pourtant rien ne justifie cette répression.

Arezki Lounis

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :