- Advertisement -

Le maire de Haizer monte au créneau pour parer à tout dérapage et assure que les présidentielles n’auront pas lieu dans sa commune

La situation risque de dégénérer dans la commune de Haizer. Des informations font état d’une imminente provocation des tenants du pouvoir décidés à passer à la répression suite au briquetage de l’entrée principale de la mairie. Pour parer à toute éventualité fâcheuse, l’exécutif communal monte au créneau et lance un appel pressant à la population afin d’enlever ledit mur et de dégager la voie d’entrée de la mairie en donnant des garanties que les élections n’auront pas lieu sous aucun prétexte sur tout le territoire de la commune.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, barbe et plein air

Le président d’APC de Haizer, accompagné de tout son exécutif, a partagé aujourd’hui mardi une vidéo-appel à la destination de la population les enjoignant de démolir le mur bâti hier à l’entrée de la mairie pour ne pas donner l’occasion à un quelconque dérapage de se produire. L’exécutif communal se dit solidaire de la décision prise par la population de rejeter les élections. Le maire rassure les citoyens que la mairie n’ouvrira pas ses portes jusqu’à la fin de la période électorale, aucun espace d’affichage ne sera mis en place, aucun fonctionnaire ne participera à l’encadrement des élections et aucun candidat ne foulera le territoire de la commune. L’exécutif communal  assure que les élections présidentielles n’auront pas lieu à Haizer.

Le maire, d’obédience FLN mais engagé dans la révolution citoyenne, et ses adjoints espèrent que la population entendra rapidement son appel. Tout retard dans l’exécution de ses recommandations risque de faire sombrer la région dans une situation inextricable. Ils menacent de déposer leur démission si la raison ne l’emporte pas en ces moments critiques.

Hier matin, des milliers de citoyens ont procédé à la fermeture de la mairie et de la daïra en bâtissant un mur à l’entrée de la première institution et en soudant le portail de la deuxième. Dimanche , lors d’un meeting, la population a décidé à l’unanimité le rejet des élections présidentielles et la fermeture de la mairie jusqu’à la fin de l’opération électorale.

Arezki Lounis

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: