Marche à Aokas: « Libérez les détenus d’opinion ! »

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La paisible mais rebelle petite ville d’Aokas s’est réveillée tôt ce matin de samedi pour marquer son soutien indéfectible aux détenus d’opinion mais aussi pour consolider la constance des actions de la révolution du sourire.

Nombreux les citoyens qui se sont rassemblés à la place Katia Bengana point de départ de la marche. Les cris « libérez les détenus » ont fortement résonné dans le ciel de toute la région du Sahel.

Les manifestants ont sillonné les principales rues de la ville en réitérant tous les mots d’ordre de la révolution en marche.

De la condamnation de la justice du téléphone actionnée par le commandement militaire dans la contre-révolution au rejet catégorique du simulacre du 12 décembre en passant par la dénonciation de la nouvelle loi sur les hydrocarbures, les citoyens d’Aokas ont adopté toutes les aspirations démocratiques du Hirak, à savoir la rupture radicale avec le système à travers une période de transition et un processus constituant.

À rappeler que cette petite ville côtière a marqué l’histoire des luttes démocratiques par sa très civilisée marche du livre organisée le 29 juillet 2017 pour dénoncer la répression du café littéraire. Ce jour là, une leçon de civisme et d’attachement viscéral à la culture a été donné au monde entier.

Moussa Nait Amara.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :