- Advertisement -

Pour avoir critiqué les juges : le club des magistrats charge violemment Zeghmati

Le ministre de la justice, Belkacem Zeghmati, est à nouveau chargé par le Club des magistrats. Le porte-parole de ce syndicat, Saâdedine Merzoug, dénonce les critiques émises par le garde des sceaux contre les magistrats et leur formation.

Dans une déclaration rendue publique, aujourd’hui, ce dernier s’en prend violemment au ministre, tout en lui rappelant son passé et son appartenance à un gouvernement illégitime.

Affichant son « étonnement et son indignation », le premier responsable de ce syndicat rappelle toutes les critiques émises par les ministres de la justice, sans pour autant apporter des solutions.

« Ces nouveaux propos émanent d’un ministre de la Justice à la légitimité douteuse, appartenant à un gouvernement désigné par des forces extra-constitutionnelles. Il était jusqu’à il n’y pas longtemps, enseignant à l’Ecole supérieure de la magistrature. C’est-à-dire qu’il a une part de responsabilité dans la supervision des dernières promotions », précise le club des magistrats.

Saâdedine Merzoug met en exergue aussi le silence de Belkacem Zeghmati devant des critiques similaires faites, en 2014, par le ministre de la justice de l’époque, Tayeb Louh, qui est actuellement en prison.

« Zeghmati n’avait pas protesté ne serait-ce que du bout des lèvres et il n’avait trouvé que les élèves, qui sont aujourd’hui des magistrats en exercice, pour le réconforter après le départ du ministre », dénonce-t-il.

Le club des magistrats qui avait appelé, il y a quelques semaines, au départ de Belkacem Zeghmati, dénonce aussi le fait que le ministre s’est permis de critiquer des juges devant un parlement, « composé de certains membres analphabètes et des ministres qui n’ont obtenu leur diplôme universitaire qu’après leur entrée au gouvernement ».

Il lui rappelle aussi « les erreurs procédurale graves commises dans la gestion de l’affaire Sonatrach II par « le procureur général qui était Belkacem Zeghmati ».

Massinissa Ikhlef

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: