- Advertisement -

Presse : Les journalistes de la radio nationale se rebellent contre la censure et ceux du Temps d’Algérie clashent leur DG

Des dizaines de journalistes de la Radio nationale se rebellent contre la censure imposée au niveau de ce média, après quelques mois d’ouverture. Les derniers changements à la tête des différentes chaînes ont conduit à la suppression de plusieurs émissions de débats libres ainsi que la suspension des journalistes.

Devant cette situation, le collectif des journalistes a organisé, aujourd’hui, un rassemblement devant le siège de la radio nationale pour dénoncer le bâillonnement et la désinformation.

« Radio publique, service public » et « journalistes libres », scandent les manifestants qui expriment leur colère face aux nominations de responsables des différentes chaines, réputés pour leur proximité avec le pouvoir. Selon les contestataires, ces responsables sont arrivés avec une feuille de route basée essentiellement sur la censure de la parole libre.

Dans le secteur privé, les choses se corsent cher le Groupe Média Temps Nouveaux entre le collectif des rédactions et leur DG. Dans une déclaration enflammée, le collectif accuse Mouloud Louaïl de tenir « des propos mensongers dans les médias, dans le seul but de nuire à l’image des employés qu’il a méprisés depuis son accession à la tête du Groupe Média Temps ».

Le collectif dénonce ce qu’il qualifie de « dérapage de trop de l’ex-directeur qui, au lieu d’écouter la voix de la sagesse et rendre des comptes devant l’AG des employés qui l’a élu, a autorisé la violation de l’enceinte d’un groupe médiatique par un corps de sécurité ».

Massinissa Ikhlef / Nadia Mehir

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: