UNIVERSITÉ de BEJAIA : Les enseignants du département Physique risquent la radiation et les appels de solidarité se multiplient dans les facultés

Les enseignants du département de Physique à l’université de Béjaïa risquent le licenciement s’ils ne mettent pas fin à leur grève observée depuis trois mois. Le recteur de l’université leur a envoyé une deuxième mise en demeure de rejoindre leurs postes pédagogique sous peine de voir leur contrat de travail rompu pour abandon de poste. Pourtant, « la grève, droit syndical protégé par la constitution, est déclenchée en conformité totale avec les procédures requises par la loi régissant les mouvements sociaux », assure un enseignant de ce département.

Aussitôt la mise en demeure connue du grand public, des appels à solidarité avec les enseignants grévistes émanent de plusieurs départements et facultés de l’université de Béjaïa à l’instar du département de lettres Françaises ou la faculté SEGC qui appellent à un rassemblement de soutien et de solidarité pour demain lundi 25 novembre au niveau des facultés.

Pour  rappel, les enseignants de Physique sont en grève pour protester contre les abus d’autorité de l’administration. Cette dernière aurait même fait parachuté un chef de département étranger à la faculté.

Chabane Bouali

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :