42ème vendredi à Béjaia: « 8, 9, 10, 11 grève générale »

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le 42eme vendredi de la révolution du sourire à été marqué par une adhésion populaire importante au mot d’ordre de grève générale de 4 jours, à partir du dimanche 8 décembre.

Le slogan « 8, 9, 10, 11 grève générale » a été scandé par la majorité des carrés de la marche d’aujourd’hui.
Au niveau de l’esplanade de la maison de la culture Taous Amrouche, Les discussions d’avant la marche ont porté sur la faisabilité et la gestion de cette grève.

Les hésitants ont argumenté leur position par l’éventuelle désertion de la ville par les d’étudiants et même les citoyens, chose qui pourrait réduire la coordination et la communication entre différents animateurs.
Une fois passée au référendum des manifestants et à travers les slogans scandés tout au long de l’itinéraire de la marche, il est clair que l’adhésion populaire à cette grève est réelle.

Sur d’autres volet, la mobilisation d’aujourd’hui était l’une des plus importantes depuis le début de la révolution du sourire.

Les slogans habituels ont été scandés. Le rejet des élections du 12 décembre était massif, l’exigence de la libération des détenus était aussi fortement présente.

Nous avons remarqué beaucoup de cadres de partis politiques, de militants des droits de l’homme et de représentants de syndicat parmi les marcheurs. Parmi eux il y avaient : le militant Djamel Zenati, le membre de la direction nationale du RCD Rachid Saou et l’activiste Amira Bouraoui.

Les manifestants se sont dispersés en fin de journée dans le calme, en se donnant rendez-vous pour réussir la gestion et le suivi de la grève générale durant la semaine prochaine.

Moussa Nait Amara

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :